Simulation en portage salarial, comment avoir la valeur exacte de son revenu ?

Après avoir décidé de vous engranger comme salarié porté, vous posez des questions sur la manière dont la société calcule votre revenu. Vous n’avez peut-être pas une réponse aussi explicite que vous le désirez et souhaitez faire l’estimation de votre honoraire. Pour vous aider dans cette tâche, difficile à réaliser et complexe dans son ensemble, voici quelques idées de calcul simple.

 

Déduire les frais de gestion

 

Si le portage salarial est un bon moyen de se délester des charges administratives, il requiert tout de même un accord entre le professionnel indépendant et son porteur en ce qui concerne les frais de gestion des dossiers.

 

A considérer lors d’une simulation salaire portage salarial, ce frais est soustrait de vos honoraires et représente en moyenne 10 % de ce que vous gagnez. Par ailleurs, ce taux peut être inférieur ou supérieur à cette valeur, selon votre entreprise de portage et le chiffre d’affaires que vous réalisez.

 

Afin de bénéficier d’une meilleure rémunération, il est conseillé de bien choisir l’entreprise de portage. Pensez également à vous renseigner sur le taux moyen appliqué dans chaque domaine d’intervention.

 

Tenir compte de la charge salariale

 

À mi-chemin entre le salariat et la profession libérale, le portage salarial fait bénéficier au porté des avantages sociaux. Ces droits englobent la sécurité sociale et une allocation chômage en cas d’inactivité.

 

La législation exige de votre porteur le paiement de tous vos droits y compris la charge patronale et les cotisations sociales. Afin d’avoir une valeur exacte de vote rémunération, il suffit de déduire la moitié de ces dépenses de votre chiffre d’affaires.

 

Variable selon votre domaine d’expertise, de votre salaire et du plafond de la sécurité sociale, le taux peut diminuer ou augmenter, mais le montant sera tout de même soustrait de votre revenu.

 

À rajouter dans votre facture

 

En fonction de votre clause, vous pouvez bénéficier d’un frais de mission exclu de votre rémunération, mais directement payé par le client. Si votre travail requiert un déplacement fréquent chez le prospect, vous avez le droit de le refacturer en lui demandant un remboursement.

 

En cas de besoin, un salarié porté peut réclamer un frais de fonctionnement lié à l’achat de matériels spécifiques, de services ou fournitures. Ces dépenses bénéficient d’une compensation de la part du porteur.

 

Par ailleurs, ces frais figurent dans votre contrat, mais restent non imposables. Ainsi, vous avez la possibilité d’optimiser votre gain en misant sur ces petits détails.

Laisser un commentaire