Courtier immobilier gratuit : tout ce qu’il faut savoir

On peut obtenir un prêt immobilier de différentes manières. Il est possible de passer directement par une banque ou un autre organisme préteur, ou encore faire appel aux services des professionnels en immobilier tels qu’un courtier. Il est clair que chaque méthode en vue d’obtenir un crédit immobilier présente des avantages et des inconvénients à la fois. Dans cet article, nous allons éplucher les rôles et les avantages de passer via un courtier immobilier gratuit pour l’achat d’une maison.

Que fait un courtier immobilier

Les courtiers sont des professionnels mandatés par les futurs acquéreurs pour négocier des prêts immobiliers avec les organismes de prêt. Ainsi, ils font les démarches nécessaires pour dénicher et contracter le meilleur prêt immobilier à votre place. En outre c’est un conseiller financier spécialisé dans la recherche de prêts immobiliers pour ses clients. Il calcule les chiffres et  met en évidence l’option qui convient le mieux à la situation personnelle et aux finances de ses clients.

Aussi, il met en priorité vos intérêts. Ce que fait habituellement un courtier en immobilier gratuit, c’est mettre le client sur le devant de la scène et déterminer quel est l’organisme ou le produit le mieux adapté au client, en fonction de leurs besoins. Pour ce faire, il doit recueillir les besoins des clients et essayer de comprendre exactement ce qu’ils veulent réaliser et aussi de savoir quels sont leurs plans pour trouver la meilleure option de crédit.

Donc, en gros, c’est le pont entre les emprunteurs et les créanciers.

Pourquoi doit-on faire appel aux services d’un courtier ?

Les avantages de recourir aux services d’un courtier immobilier gratuit sont surtout financiers, mais ne se limitent pas seulement à cela. Voici une liste non exhaustive de ce dont on peut bénéficier en contractant avec un courtier :

Vous trouvez la meilleure offre

Il va de soi qu’une personne qui veut contracter un crédit immobilier devrait être en mesure d’obtenir le meilleur taux d’intérêt surtout pour une personne qui contracte un prêt immobilier pour la première fois. Le courtier est à l’affut des dernières statistiques du marché immobilier. Ils ont souvent un accès à des outils d’analyses avancées que les particuliers ne disposent pas. Ce qui vous garantit à la fois un prix d’achat raisonnable, mais également un circuit de crédit qui permet d’obtenir le meilleur taux du moment.

Une compréhension approfondie des démarches administratives et juridiques

Autres que la négociation des prêts, les courtiers connaissent au bout des doigts les démarches à suivre pour l’acquisition d’un bien. Par exemple, ils interviennent et vous conseillent dans les étapes d’obtentions d’une préapprobation d’un prêt. Lors de la signature d’une promesse de vente et les clauses y afférentes. En outre, ils réunissent et contrôlent les documents nécessaires pour la signature chez les notaires.

Cela vous permet non seulement de gagner du temps, mais vous procure également une tranquillité d’esprit. En faisant appel à l’expertise d’un courtier, vous vous assurez que tous les aspects administratifs et juridiques sont suivis en bon et due forme.

Ils sont indépendants

Comme la plupart des courtiers immobiliers sont indépendants, cela signifie qu’ils ne favorisent aucun prêteur et recherchent le meilleur accord ou taux possible parmi les dizaines de prêteurs avec lesquels ils sont accrédités.En règle générale, tous les courtiers sont accrédités auprès de 20 à plus de 40 banques. Ce qui signifie que vous pouvez contracter un prêt équitable. En plus, ils mettent toujours en concurrence les organismes de crédit pour pouvoir trouver la meilleure offre.

À qui reviennent les honoraires d’un courtier immobilier ?

Vous ne le réalisez peut-être pas, mais la grande majorité des courtiers immobiliers offrent leurs services à titre gracieux aux acheteurs. Ils tirent leurs revenus des commissions versées par les banques. Ainsi, les banques leur versent une partie du montant du prêt immobilier une fois que le prêt est finalisé.Donc, dans le cas où vous ne contactez pas les prêts qu’ils proposent, vous n’êtes pas tenus de verser des indemnités ou autres charges du genre.

Cette commission leur est attribuée comme suit : dans la plupart des cas, ils perçoivent une commission ponctuelle. Le montant peut varier de 0,50% à environ 1,20%, en fonction du type de prêt immobilier contracté et de ce que les banques proposent. Par exemple, un organisme de crédit ou une banque paie une commission plus élevée sur un prêt immobilier échelonné sur 10 ans que sur un prêt de 5 ans, car cela leur rapporte plus, et parce que cela signifie que le courtier vend un prêt hypothécaire par décennie au lieu de deux, ou cinq années.

Si un emprunteur signe un crédit immobilier de 200 000 €, votre courtier gagne environ 1500 € sur la transaction, sur la base d’une commission de 0,75%. Ce montant provient de la banque prêteuse et vous ne voyez donc jamais la facture.

Comment choisir un courtier immobilier gratuit

Un des avantages de travailler avec un courtier immobilier est, comme mentionné plus haut, qu’ils peuvent travailler avec de nombreux organisme, alors qu’un responsable de crédit dans une banque ne peut proposer que des produits de son employeur. Mais cela n’a de sens que si le courtier fait preuve d’objectivité et d’impartialité. En plus des commissions de suivi, qui peuvent influencer le jugement du courtier, les banques offrent souvent d’autres incitations, telles que des primes, pour conclure davantage de contrats avec elles.Les bonus peuvent être basés sur le volume ou sur le nombre de transactions évitant les arriérés. Donc, il n’est pas surprenant que les organismes financiers attachent de l’importance aux emprunteurs de bonne qualité. Les prêteurs peuvent également proposer des voyages, des cadeaux et d’autres avantages, comme des conférences.Pour choisir un courtier immobilier gratuit qui vous convient à vos recherches, tenez compte de son objectivité en vérifiant minutieusement les offres qu’il vous suggère.

Aussi, posez beaucoup de questions. Comme vous le feriez lors d’un entretien avec des conseillers financiers, demandez aux courtiers potentiels comment ils sont rémunérés en termes de commissions, de commissions de suivi, de bonus et d’autres avantages. Ensuite, demandez quels sont les risques que cela affecte leur capacité à placer vos intérêts au-dessus de ceux des banques.

Laisser un commentaire