Ce qu’il faut savoir sur la récupération de données

Si vous utilisez un périphérique de stockage, il est clair que vous avez déjà fait face à une perte de données. Quand une telle situation survient, il ne faut pas paniquer au risque de faire de mauvaises manipulations sur le matériel. Une telle situation peut aggraver davantage la situation. La meilleure option consiste à procéder à la récupération de données. Voici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Quelles sont les causes de la perte de données

La perte de données survient généralement au moment où l’on s’y attend le moins. Les causes peuvent être multiples, mais la situation la plus courante est un matériel qui arrive en fin de vie. Eh oui ! Les supports de stockage ne durent pas éternellement. Certains tombent en panne sans raison après cinq années d’utilisation tandis que d’autres continuent à fonctionner même après 10 ans. La situation varie selon le fabricant, les conditions d’utilisation et bien d’autres encore, mais ce type de matériel finit toujours par rendre l’âme.

Par ailleurs, la panne d’un support de stockage peut survenir très tôt et entraîner la perte de données. La cause d’une telle panne est alors multiple. En effet, ce type de matériel ne résiste pas au choc. S’il tombe ou se cogne à quelque chose de dur, une panne matérielle peut s’en suivre. Qui plus est, il ne supporte pas non plus l’humidité, car cette dernière peut entraîner un risque de court-circuit. Pour éviter une telle situation, il est déconseillé de le transporter sous la plus ou encore de le déposer dans un endroit humide.

Outre la panne matérielle, un support de stockage peut également connaître une panne logicielle. Cette panne survient généralement suite à une infection virale. Les données stockées sont alors corrompues ou disparaissent. Pour y remédier, il faut procéder à une opération de récupération de données.

Comment recouvrir les données perdues ?

Pour récupérer les données perdues suite à la panne d’un support de stockage, il n’y a pas trente-six solutions : il faut réparer le matériel si nécessaire puis procéder à une opération de récupération proprement dite. Dans le cas d’une panne matérielle, la réparation s’impose. Vous devez alors disposer des matériels nécessaires pour cette opération. Dans le cas d’un disque dur, la manipulation doit se faire en salle blanche afin d’éviter la contamination des têtes magnétiques. Cette prévention s’impose, car si ces éléments sont contaminés, les données risquent d’être perdues définitivement. Après la réparation, vous devez vérifier si les données sont immédiatement accessibles. Si c’est le cas, il ne vous reste plus qu’à les copier sur un autre support. Le cas échéant, vous devez procéder à une mission de récupération. Cette tâche réclame l’utilisation de logiciels de récupération performants. Ainsi, vous réussirez à récupérer au moins 90% des données perdues.

Dans le cas où votre support de stockage présente une panne logique. L’utilisation d’un logiciel de récupération performant suffit amplement pour recouvrir vos données. Le tout est de bien choisir le logiciel.

Laisser un commentaire